Chronique – Les Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder ✎

Cinder – Marissa Meyer                                                             Editions PKJ, 413 pages.

            (tome 1)                                                                                       

Résumé : Humains et androïdes cohabitent 
tant bien que mal dans la ville de New 
Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population.
Depuis l'Espace, un peuple sans pitié 
attend son heure...
Personne n'imagine que le salut de la 
planète Terre repose sur Cinder, brimée 
par son horrible belle-mère. Car la jeune 
fille, simple mécanicienne mi-humaine, 
mi-cyborg, détient sans le 
savoir un secret incroyable, un 
secret pour lequel certains seraient prêts 
à tuer...

Mon avis :

  • L’histoire : Entrons dans le vif du sujet, c’est une déception à 80%. Pour tout vous dire, je suis moi-même déçue d’être déçue.. Je m’attendais tellement à adorer ce livre que je n’en reviens toujours pas de mon ressenti… Je dois avouer qu’au départ je n’étais pas du tout attirée par l’univers de Marissa Meyer. Le résumé ne me donnait pas plus envie que ça, l’univers non-plus et puis quand j’ai vu que Nine adorait cette saga (et que niveau goût on est plutôt proche), je me suis dit pourquoi pas. Pour une fois j’avais réussi à ne pas me faire spoiler certains détails ou autre qui aurait pu gâcher ma lecture. Sauf que, ce livre est tellement prévisible que ma lecture est restée plate d’un bout à l’autre. Avant d’aller plus loin, je vous mets dans le contexte, Cinder est un livre qui propose, en gros, une réécriture du conte de Cendrillon dans un univers totalement futuriste. Cet aspect du livre m’a pas mal plu, c’était très bien travaillé. Dans ce premier tome, on découvre Cinder, une cyborg qui, comme la Cendrillon classique, est malmenée par sa belle-mère mais qui tape dans l’oeil du prince, tout ça, tout ça. Jusque là, je n’ai pas eu de déception parce que c’était évident. L’idée qu’elle va être amené à sauver le monde si je puis dire est aussi évidente. Le truc qui n’est pas passé c’est le côté prévisible et exagéré. J’adore me faire surprendre pendant mes lectures mais là, dès que j’émettais une hypothèse pof dix pages plus loin j’avais raison (pas que je déteste avoir raison hein haha mais bon..). Je ne sais pas si c’était volontaire de la part de l’auteure de laisser des « indices » aussi gros pour que le lecteur se sente hypra intelligent mais non. Juste non. Je ressors de cette lecture avec un ras le bol envers le personnage de Cinder qui, jusqu’au bout du roman, porte tous les malheurs du monde sur ses épaules mais qui reste quand même la meilleure. Je pense que vous voyez ce que je veux dire si vous avez lu ce tome. Pour moi, trop de choses avec ce personnage la décrédibilisent.
  • Les personnages : Le personnage de Cinder ne m’a pas convaincu. Du tout. Certes elle est mécanicienne, débrouillarde, réfléchie, mais son côté gnan-gnan qui ne sait pas prendre de décisions, qui n’admet pas que le prince lui plait ou qui ne sait pas si il faut foncer dans le tas m’a vite agacé. Si j’ai continué ma lecture c’est uniquement pour l’aspect de l’histoire centré sur le prince Kai et la reine Levana, deux personnages que j’ai apprécié, qui eux m’ont convaincu dans leurs rôles et si je lis la suite, ce sera seulement pour en apprendre plus.
  • Points + : L’univers et la dimension futuriste, l’auteure sait de quoi elle parle, elle maîtrise totalement et j’ai beaucoup aimé. Le personnage de Kai ainsi que celui de Levana, intriguant, mystérieux, intéressants; je demande à en savoir davantage !
  • Points – : Cinder. Clairement un personnage pour qui je n’ai aucune empathie, qui m’est sortie par les yeux du début à la fin. Elle possède tellement de « caractéristiques » que ça la rend totalement cliché. Les longueurs. Bon sang que ce livre est long, je pense qu’heureusement il est découpé en plusieurs parties qui donnent l’impression de lire vite parce que sans cela, c’est un calvaire. Il ne se passe pas grand-chose, ça met du temps à démarrer et dès qu’il y a un peu d’action, ça retombe très vite.

Conclusion : C’est une déception inattendue. Je misais beaucoup sur ce livre qui ne m’attirait pas tant que ça. Il y a clairement un énorme potentiel, l’intrigue, l’univers, certains personnages.. Mais malheureusement l’auteur a sans doute voulu en faire trop, en mettre plein la vue, notamment avec sa personnage principale. Des éléments intéressants qui tournent vite au cliché et des longueurs trop présentes avec un manque d’action important pour compenser tout ça. Je lirai le tome 2, parce que je l’ai dans ma bibliothèque et parce que je veux savoir la suite pour certains personnages. J’espère que Cinder saura me convaincre davantage, ainsi que l’auteure qui a malgré tout une jolie plume. Je suis tellement surprise par mon avis mitigé que je ne le qualifierai pas de « flop » parce que certains éléments m’ont plu. J’attends quand même vos avis en commentaires, je serai ravie de voir d’autres point de vue que le mien, étant donné que ce livre est super bien noté un peu partout !

PLAYLISTS :

– J’ai écouté principalement du Coldplay.

Même dans le futur, les histoires commencent par  » Il était une fois « .

– 17,90€ à La Fnac.


☕️

  • À très vite 💫

Page Facebook : here 😉

Publicités

Une réflexion sur “Chronique – Les Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder ✎

quelque chose à dire ? ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s