Chronique – Wonder ✎

WonderWonder – RJ Palacio

Edition Pocket Jeunesse, 410 pages.

Mon avis : Ne me jetez pas de pierres mais je ne sais pas quoi penser de ma lecture……. Ça faisait tellement longtemps que j’en entendais parler que j’ai fini par craquer. Le sujet du livre à la base m’a beaucoup intrigué, August, le personnage principal est atteint d’une malformation au niveau du visage et évidemment, c’est le genre de chose qui incite à la moquerie. De plus, August est un enfant de 10 ans et cela promettait une histoire se déroulant au milieu d’autres enfants ainsi que des adultes et j’ai beaucoup aimé le fait de voir la vision de toutes ses personnes, peu importe leur âge. J’ai commencé le livre ce matin et je l’ai terminé il y a un peu plus d’une heure. Il fait 410 pages. Autant vous dire que je ne l’ai pas vu passer. Ce qui joue beaucoup à ma vitesse de lecture c’est sans doute le découpage du livre. Au début je pensais que l’on aurait seulement le point de vue d’August mais au final non. Il y a huit partie, dont plusieurs de personnages différents. Des camarades d’August, sa soeur, le petit-copain de sa soeur.. Et j’ai adoré cette idée de l’auteur. Je suis vraiment contente d’avoir pu entrer dans la tête de tout ces personnages, de voir ce qu’ils pensaient réellement. Il n’y a pas de chapitres dans ce livre, ce sont des courtes « histoires » de moins de 7 pages je dirais, avec chacune un titre adapté et c’est ce qui m’a fait lire aussi vite, ce système m’a fait penser à un journal intime. On se dit : allez, encore un bout, un autre et j’arrête. Et au final on se retrouve à la fin du livre.

Dans ce livre, August va faire sa première rentrée scolaire, en 6ème, car ses parents ont décidé que l’école à domicile n’était plus adaptée. Je m’attendais à ce que le personnage principal vive tout cela très mal et au final, j’ai l’impression que ce sont plus les gens autour de lui qui ont vécu tout ceci de manière négative. Evidemment, vous vous doutez qu’August a le droit à des moqueries, des regards.. Mais il prend tout cela de manière très fluide, il sait ce qu’il est et il vit avec. La plupart des personnages présents dans le livre m’ont beaucoup plu, notamment Summer et Jack qui font preuve de beaucoup de maturité, ce qui n’est pas forcément facile quand on a 10ans. En revanche je n’ai pas aimé la mère d’August, je l’ai trouvé vraiment nunuche mais d’un côté elle surprotège son fils et ça peut être compréhensible. Et par-dessus tout (c’est là que vous me jetez des pierres……….) je n’ai pas aimé August. Je n’aime pas vraiment les enfants de base et là, ça n’a pas loupé. Je pensais que j’arriverai à m’attacher à lui mais pas du tout. Je n’ai pas réussi à lui trouver de sympathie, je ne sais pas pourquoi. Après, il a 10ans c’est normal que parfois il soit naïf ou quoi, mais je n’ai pas accroché du tout. Autant je suis triste pour lui à cause de tout ce qu’il endure parce que ce n’est jamais drôle d’être au centre de moqueries ou d’avoir tout les regards braqués sur soi partout où l’on va; autant ça s’arrête là. J’ai parfois eut l’impression qu’il voulait qu’on s’apitoie sur son sort ou qu’il était égoiste.. Enfin tout ça ne reste que mon avis évidemment.

Pour ce qui est de ma lecture, j’ai adoré ce livre et pourtant pas vraiment. J’ai adoré le sujet, voir la façon des personnages d’affronter cela. Et je pense que le fait de ne pas avoir apprécié August m’a vraiment gêné vu que ça tourne autour de lui. Je trouve aussi que le livre fait un peu « simplet » mais je pense que c’est dû uniquement au fait que l’histoire soit racontée par des enfants. C’est un livre que je recommande vraiment à tout le monde parce qu’il apporte une réflexion sur soi et permet de faire réfléchir sur certains sujets auxquels nous sommes souvent confrontés. Il m’a beaucoup apporté sur ma vision du monde et les gens qui m’entourent. On a souvent tendance à juger trop vite sans réfléchir alors que c’est complètement stupide. Je pense que c’est un livre que l’on devrait faire lire aux jeunes enfants et même à certains adultes parce que les jugements sur les différences physiques ou mentales sont souvent infondées. On juge c’est une chose. Mais on juge sans rien savoir de la personne et ça c’est inadmissible. 

Je vous encourage donc vraiment à vous procurer ce bouquin et à le dévorer aussi vite que moi, en plus il est sortit en poche (vous n’avez plus d’excuses !). C’est une histoire qu’il faut lire et partager.

3124717799_1_3_OGeJkIGd

Résumé : « Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. » 

Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ?

17.90€ en grand format – 7.90€ en poche à La Fnac

N’hésitez pas à me donner vos avis, si vous avez lu ce livre, ce que vous en avez pensé en commentaires 🙂

– je vous aimes, prenez soin de vous

3167425216_1_4_OfufOxL8

Publicités

5 réflexions sur “Chronique – Wonder ✎

  1. Pingback: #CHRONIQUE : Wonder – R.J. Palacio | from saturn w/ love

quelque chose à dire ? ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s