Chronique – Eleanor âœŽ

81KrqM4TxWLEleanor – Holly Black

Edition Bayard Jeunesse, 285 pages.

Mon avis : Ça faisait longtemps que ce petit roman me faisait de l’oeil. La couverture un peu creepy et le style un peu « pirate » m’ont tout de suite plu, même si je préfères celle de la version anglaise. Ceci dit, l’objet livre en reste pas moins magnifique, dans des tons que j’ai beaucoup aimé et le résumé promettait une aventure effrayante et très rythmée. Sauf que bon.. J’ai peut-être mit la barre de mes espérances un peu trop haute. J’étais toute contente de pouvoir lire ce livre, de pouvoir retrouver la plume d’Holly Black dans un cadre un peu plus sombre et surtout pouvoir frissonner à travers un livre jeunesse. Sauf que ça n’a pas du tout était le cas enfin pas totalement.

Premièrement, je vais parler de l’ensemble de l’objet, de l’écriture et du style. Le livre en lui-même est vraiment beau et renvoie vraiment l’ambiance que le résumé sous-entends; un peu de frisson, une poupée glauque et un titre qui est seulement le prénom de cette dernière. Je dois avouer que j’ai un faible avec les livres dont le titre est un seul mot ou un prénom parce que ça me donne envie de connaître tout ce qu’il y a autour. Pour ce qui est du résumé, je trouve qu’il en dit beaucoup trop. Je l’ai trouvé un peu spoilant et certains détails devenaient donc trop évidents et prévisibles durant ma lecture. En revanche je dois dire que j’ai adoré l’écriture de l’auteur, c’est un livre jeunesse et donc il est important pour le public à qui c’est adressé d’avoir beaucoup de descriptions et d’explications. Pour ma part c’est vrai que parfois, certaines descriptions étaient à mon goût un peu trop présentes et certains sujets ou détails pas assez abordés. Mais je me suis dit que je devais garder à l’esprit que c’était un livre pour jeunes ados et donc qu’il était normal que certaines choses ne puissent pas être approfondies.

Ensuite les personnages. Zach, Alice et Poppy sont trois adolescents en plein « changements » autant physiquement que mentalement. J’ai beaucoup apprécié ce point là, le fait que l’auteur marque bien l’importance du fait qu’à l’âge des personnages et donc aux lecteurs, on change, on grandit et parfois on a du mal à l’accepter comme Poppy par exemple, même si je pense qu’ils ont tout les trois un peu peur de l’avenir et que leur aventure leur permet de prendre conscience de pas mal de choses. J’ai trouvé les personnages cohérents et crédibles, je veux dire qu’ils ont seulement 12/13 ans et que leurs réactions ou leur manière de penser et digne de leur âge. L’auteur n’a pas cherché à les rendre trop matures et c’était sympa. Les personnages de Zach et Alice m’ont beaucoup plu car malgré toutes les péripéties, ils savent garder les pieds sur terre et réagir en cas de problèmes. En revanche, ce n’est pas du tout le cas de Poppy. J’ai détesté son personnage. Il est insupportable, donne envie de le gifler et de lui hurler dessus dès qu’elle parle. J’ai rarement été aussi horripilé par un personnage, je peux comprendre qu’elle ait peur de perdre ses amis à cause de l’adolescence, etc mais bon sang ce qu’elle est pénible. 

Pour ce qui est de ma lecture, je suis mitigée. J’ai beaucoup aimé la base de l’histoire mais comme je l’ai dit, elle n’est peut-être pas assez approfondie sur certains points mais c’est un roman jeunesse. Ensuite je n’ai pas totalement retrouvé l’ambiance que la couverture et le résumé promettaient. Certes il y a des petits détails un peu glauques et qui pourraient faire frissonner mais sans plus. J’ai trouvé ça très plat, ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais. Oui c’est un livre jeunesse donc il ne faut pas aller trop loin, mais là justement ce n’est pas allé assez loin. En lisant le résumé que ce soit moi ou un enfant auquel le livre est destiné, on s’attend à quelques chose de beaucoup plus terrifiant, effrayant, une vraie aventure. Alors que ce n’est pas le cas au final et le fait d’attendre une action, un rebondissement qui ne vient pas m’a vraiment gêné au cours de ma lecture. Je suis plus ou moins bien rentré dans l’histoire, le premier chapitre est sympa mais j’ai trouvé que l’on avait pas assez d’explications sur les jeux que font les enfants. Ensuite le problème majeur de ce livre, pour ma part hein, c’est le découpage des chapitres. Il y en a 16, je pensais que je le lirais super rapidement et PAS. DU. TOUT. J’ai cru ne jamais en voir le bout, les chapitres sont tellement long que je n’arrivais pas à me dire : bon encore un et j’arrête !, parce qu’ils tirent en longueur, avec beaucoup de blabla parfois inutiles à mon sens et avec peu de dialogues. J’ai eu l’impression de ne jamais avoir démarré l’aventure jusqu’au chapitre 12 ou 13. Enfin bref, pour ce qui est de la fin, elle est un peu farfelue, pas assez développée encore une fois (on ne sait pas ce que devienne les personnages par exemple) et surtout je ne m’attendais pas à ça. Je ne m’y attendais pas dans le sens où elle est trop prévisible et qu’avec Holly Black, je m’attendais à quelque chose de plus énorme, plus fou. Et non. Rien. L’auteur laisse échapper des sous-entendus qui m’ont un peu chamboulé l’esprit sur mon point de vue global de l’histoire. La fin est en quelque sorte « ouverte » et je n’ai pas aimé, ou alors il aurait fallu un épilogue sur ce que sont devenus les personnages quelques mois plus tard (par rapport à certaines choses évoquées dans le livre).

En conclusion, j’ai bien aimé le fond de l’histoire, les personnages et l’écriture de l’auteur. Mais ça reste beaucoup trop plat et flou. L’histoire manque de dynamisme et ne répond pas à la promesse faîte par la couverture et le résumé. J’aurais préféré un livre plus long, avec plus de petits chapitre, plus de détails. Que l’auteur aille au bout de son idée d’aventure « frissonnante » au lieu de laisser des choses en suspend. Ça reste une lecture sympa et qui devrait plaire aux enfants et jeunes ados qui ont besoin de s’évader et qui on parfois peur de grandir.

3124717799_1_3_OGeJkIGd

Résumé : Zach, Poppy et Alice partagent une passion : les jeux de rôle avec des figurines. Ils ont inventé un monde à eux, peuplé de pirates, de cruelles sirènes, de voleurs et de trésors. Ce monde est dirigé par la Sublime Reine, incarnée par une inquiétante poupée de porcelaine qui trône derrière une vitrine chez Poppy et qui semble tout observer à travers ses paupières closes. Or, un jour, un incident pousse Zach à arrêter le jeu. La nuit suivante, la poupée se réveille et se confie à Poppy : elle a jadis été fabriquée avec les cendres d’une fillette nommée Eleanor, et elle exige d’être enterrée avec les siens, sinon les trois amis ne connaîtront jamais le repos…

13.90€ à La Fnac

N’hésitez pas à me donner vos avis, si vous avez lu ce livre, ce que vous en avez pensé et si vous avez d’autres lectures jeunesse à me conseiller en commentaires 🙂

– je vous aimes, prenez soin de vous ♥

3167425216_1_4_OfufOxL8

Publicités

quelque chose à dire ? ♥

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s